jeudi, mai 30, 2024
HomePour les patientesVoyager enceinte

Voyager enceinte

En « formes » ! Vous débutez le deuxième trimestre de votre grossesse, pause de béatitude enfin !

Vous vivez mieux enceinte

Vous n’avez plus le systématique haut le cœur dès que vous croisez votre collègue qui se parfume à la barba-papa, les subites somnolences des premières semaines sont passées, votre ventre s’arrondit, et passé le séisme de la bienheureuse surprise, vous vous sentez l’ âme voyageuse, à moins que vous ne profitiez de cette paix intérieure pour sillonner la France annoncer la nouvelle !

Prudence : ça n’est pas exactement le moment de gravir la Cordillère des Andes sous 39° ni de tenter votre baptême de plongée…Trois paramètres incontournables sont à prendre en considération : le mode de transport, la destination et les formalités médicales et administratives y afférent.

Vous n’attendez pas de jumeaux, votre médecin ne vous a pas prescrit un repos complet, pas d’hypertension ou de diabète mal contrôlé : starting blocs!

voyage enceinte

S’agissant du mode de transport, hormis les nausées susceptibles d’être provoquées par une croisière, le bateau ne présente aucune contre indication, idem pour l’avion, si ce n’est la nécessité (constante d’ailleurs) de boire fréquemment et se lever régulièrement pour une meilleure circulation dans les jambes. L’idéal pour une femme enceinte reste de voyager en train, si celui-ci est suffisamment confortable. Avec accessoirement une bonne gestion des bagages ! Quant à voyager en voiture, sur une distance raisonnable et à condition qu’il ne s’agisse pas d’un tank préhistorique propice aux vibrations incessantes pas d’objection non plus.

En somme si l’état d’esprit et la santé suivent, c’est en effet une période de béatitude, où le mot abondance prend sa rondeur. Même l’âme aventurière, il convient de ne pas négliger la qualité des soins médicaux prodigués à destination, autrement dit vigilance sur les conditions sanitaires, vous devez avoir accès à une eau et à des aliments sains. Evitez bien sûr de voyager en zone impaludée, (Afrique Noire, Moyen-Orient, Asie, Amérique Centrale et du Sud) l’anti-moustiques étant à proscrire! Et vérifiez soigneusement tous les vaccins exigés et leurs contre-indications. Les vaccins inactivés, comme le tétanos ou la diphtérie, peuvent être pratiqués sans risque, mais les vaccins vivants sont à éviter (polio oral, rougeole, rubéole, oreillons, varicelle, BCG.).

Il arrive, en cas de nécessité absolue, que le vaccin contre la fièvre jaune soit pratiqué. Si vous voyagez vers des destinations lointaines sachez que la plupart des compagnies aériennes ne vous accepteront que jusqu’au début du huitième mois. Enfin, avant de partir, outre l’avis favorable de votre médecin, vérifiez bien que votre assurance prend en charge votre rapatriement.

Bon voyage à tous les deux…

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments